...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève...

Bibliothèque de textes traduits ou d'articles concernant les Traditions de la Déesse et la Sorcellerie, en libre consultation. Ceci est un forum SANS AUCUN COMMENTAIRE, un maximum de textes bruts sont mis en ligne pour une consultation silencieuse.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Traduction] Rituel de Yule - Janet et Stewart Farrar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iridesce
Bibliothécaire
avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 14/04/2010

MessageSujet: [Traduction] Rituel de Yule - Janet et Stewart Farrar   Lun 14 Juin - 18:23

Yule

Janet et Stewart Farrar, A Witches' Bible.
Traduction et adaptation par Athénaïs.



Illustration tirée du livre A Witches' Bible.

Note d'Athénaïs : comme pour toutes les traductions des Farrar et des textes gardnériens / alexandriens en général, j'abrège Grande Prêtresse en GPS et Grand Prêtre en GP.


Préparation

Le chaudron est placé près de la bougie du Sud, on met à l'intérieur une bougie éteinte. Le chaudron est décoré de houx, de lierre et de gui.

Des couronnes pour le Roi Chêne et le Roi Houx sont disposées sur l'autel.

Des morceaux de paille sont rassemblés sur l'autel, autant que de participants masculins moins le GP. L'un de ces brins est plus court que les autres, et un autre est plus long que les autres. On pourra ainsi tirer les deux Rois à la courte paille, ou bien la GPS pourra décider de choisir elle-même les deux hommes, dans ce cas on pourra se passer de la paille.

Un bandeau est préparé sur l'autel, pour le Roi Houx.

On pose également sur l'autel un sistre pour la GPS. ( Ndt : un sistre est un instrument de musique égyptien qui produit un bruit de crécelle quand on l'agite. Il est possible d'en fabriquer un facilement avec une petite fourche de bois aux branches reliées par un fil, sur lequel on accrochera des objets qui peuvent s'entrechoquer : perles, cymbalettes... Sinon, on peut tout simplement utiliser un hochet chamanique, une coloquinte, un bâton de pluie, un tambour... La symbolique du sistre est pertinente parce qu'il était utilisé dans les cérémonies mortuaires des anciens Egyptiens. )

La GPS portera un tabard blanc et, si elle choisit de le faire, une perruque blanche.

S'il y a un arbre de Noël dans la pièce, il est préférable d'éteindre les guirlandes.

Si la pièce comporte une cheminée, le feu peut être allumé, et une bûche de Yule mise à brûler juste avant que le cercle soit tracé.



Le Rituel

Après la Rune des Sorcières, la Demoiselle va prendre la paille sur l'autel, et tient les brins dans sa main en en dissimulant l'extrémité. La GPS dit :

Que les hommes tirent les sorts.



Chaque homme, hormis le GP, tire une paille de la main de la Demoiselle, et la montre à la GPS. Elle pointe du doigt l'homme qui a tiré la courte paille, et dit :

Tu es le Roi Houx, Dieu de l'année descendante. Demoiselle, apporte sa couronne !

La Demoiselle place la couronne de feuilles de houx sur la tête du Roi Houx.

La GPS pointe du doigt l'homme qui a tiré la paille la plus longue, et dit :

Tu es le Roi Chêne, Dieu de l'année montante. Demoiselle, apporte sa couronne !

La Demoiselle place la couronne de feuilles de chêne sur la tête du Roi Chêne.



Pendant qu'on les couronne, le GP s'étend sur le sol au centre du cercle, et se recroqueville en position foetale. Les autres participants font semblant de ne pas le voir faire.

Lorsque le couronnement est terminé, le Roi Chêne dit :

Mon frère et moi, avons été couronnés et préparés pour notre combat. Mais où est notre Seigneur le Soleil ?

La Demoiselle répond :

Notre Seigneur le Soleil est mort !

Si le tabard de la GPS comporte un voile, elle le rabat alors sur son visage.



Le Coven va se placer en périphérie du Cercle.

La GPS prend le sistre, et la Demoiselle prend une bougie. Elles marchent ensemble lentement autour du GP, dans le sens des aiguilles d'une montre, sept fois. La Demoiselle tient la bougie de manière à ce que la GPS puisse lire son texte, et compte doucement "Un", "Deux", ainsi de suite, pendant les sept tours, à chaque fois qu'un tour est terminé. En marchant, la GPS secoue le sistre et se lamente :

Reviens, oh, reviens !

Dieu du Soleil, Dieu de la Lumière, reviens !

Tes ennemis ont fui, tu n'as pas d'ennemis.

Oh magnifique sauveur, reviens, reviens !

Reviens vers ta soeur, ton épouse, qui t'aime !

Nous ne devons pas rester séparés.

Oh mon frère, mon consort, reviens, reviens !

Lorsque je ne te vois pas,

Mon coeur se languit de toi,

Mes yeux espèrent partout te trouver,

Mes pieds arpentent la Terre à ta recherche !

Les Dieux et les hommes pleurent pour toi ensemble.

Dieu du Soleil, Dieu de la Lumière, reviens !

Reviens vers ta soeur, ton épouse, qui t'aime !

Reviens ! Reviens ! Reviens !



Lorsque les sept tours sont terminés, la GPS repose le sistre sur l'autel et s'agenouille près du GP, posant ses mains sur son corps, dos à l'autel.

Le coven, à l'exception de la Maiden, se tient par les mains et tourne lentement dans le sens des aiguilles d'une montre autour du GP et de la GPS.

La Demoiselle se place près de l'autel et déclame :



Reine de la Lune, Reine du Soleil,

Reine des Cieux, Reine des Etoiles,

Reine des Eaux, Reine de la Terre,

Apporte-nous l'Enfant de la Promesse !

C'est la Grande Mère qui Le met au monde ;

C'est le Seigneur de la Vie qui renaît ;

L'ombre et les larmes sont repoussées, lorsque le Soleil doit se lever tôt !

( Doreen Valiente )



La Demoiselle marque une pause, et la GPS se relève, entraînant le GP avec elle. Si elle s'était voilée, elle ôte son voile de son visage. Le GP et la GPS se font face, se prennent les mains en les croisant, et commencent à tourner dans le sens des aiguilles d'une montre au milieu du coven. La ronde du coven devient rapide et joyeuse.

La Demoiselle continue :



Soleil doré des collines et des montagnes,

Illumine la terre, illumine le monde,

Illumine les mers, illumine les rivières,

Que le chagrin soit oublié, que le monde soit joyeux !

Bénie soit la Grande Déesse,

Qui n'a ni commencement, ni fin,

L'éternelle et la perpétuelle, Io Evo ! He ! Sois bénie !

Io Evo ! He ! Sois bénie !

Io Evo ! He ! Sois bénie !...

( Ndt : Io Evo He est un cri attribué aux Bacchantes grecques. )



Le coven se joint au chant "Io Evo ! He ! Sois bénie !", et la Demoiselle abandonne son texte et sa bougie pour se joindre à la ronde. Les chants et la danse continuent jusqu'à ce que la GPS crie "A terre !"

Lorsque tous sont assis, le GP prend une bougie ou une allumette sur l'autel. Il s'en sert pour allumer la bougie du chaudron, puis il la repose sur l'autel. Si la pièce comporte un arbre de Noël. il en rallume les guirlandes à ce moment-là.

Il se place ensuite devant l'autel, et la GPS l'y rejoint. Ils font face au coven qui demeure assis.

La GPS dit :

A présent, au plus profond de l'hiver, voici que la descente de l'année se termine, et avec elle le règne du Roi Houx. Le Soleil est né à nouveau, et l'ascension de l'année commence. Le Roi Chêne doit tuer son frère le Roi Houx, et régner sur mes terres jusqu'à l'apogée de l'été, quand son frère se relèvera.

Le coven se lève et se place en périphérie du Cercle, sauf les deux Rois. Au centre du Cercle, ils se font face, le Roi Chêne dos à l'Ouest, et le Roi Houx dos à l'Est.

Le Roi Chêne place ses mains sur les épaules du Roi Houx, exerçant une pression vers le bas. Le Roi Houx s'agenouille. Pendant ce temps, la Demoiselle va chercher le bandeau ; avec l'aide du Roi Chêne, elle bande les yeux du Roi Houx. Ils s'éloignent ensuite tous deux du Roi Houx agenouillé ; la GPS marche lentement autour de lui dans le sens des aiguilles d'une montre, trois fois. Puis elle rejoint le GP devant l'autel.

Le GP dit :

L'esprit du Roi Houx nous a quittés, pour reposer à Caer Arianrhod, le Château de la Roue d'Argent ; jusqu'à ce que, au tournant de l'année, la saison de son règne revienne. L'esprit est parti ; l'homme qui l'a représenté parmi nous, est libéré de sa tâche.

La GPS et la Demoiselle s'avancent et aident le Roi Houx à se relever. Elles le conduisent à la bougie de l'Ouest, devant laquelle la Demoiselle lui enlève son bandeau, la GPS lui enlève sa couronne ; elles les déposent près de la bougie. L'homme se tourne, et redevient dès lors un membre ordinaire du coven.

Le Grand Rite est alors accompli, la Demoiselle se tient à proximité avec l'athamé, et le Roi Houx avec le calice. ( Si le Sabbat est accompli skyclad ), la Demoiselle aidera d'abord la GPS à enlever son tabard qui, étant blanc, peut convenir pour recouvrir son corps dans la première partie du Grand Rite. )

Après les Gâteaux et le Vin, le chaudron est déplacé au centre du Cercle, chacun saute par-dessus de la manière habituelle avant que la partie festive du Sabbat ne commence.

Le jour suivant, lorsque le feu ( si l'on en a allumé un ) est froid, on rassemblera les cendres de la bûche de Yule pour les répandre dans les champs ou dans le jardin - sur les plantes du balcon ou dans le jardin public le plus proche si vous résidez en ville.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iridescences.com
 
[Traduction] Rituel de Yule - Janet et Stewart Farrar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EVANOVICH Janet
» traduction anglais pour cuttlebug
» Le prequel et sa traduction
» traduction allemande en cas de commande de pieces de site ALL
» Comparaison traduction La boussole du club des cinq

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève... :: Sorcellerie :: Roue de l'Année :: Solstice d'Hiver-
Sauter vers: