...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève...

Bibliothèque de textes traduits ou d'articles concernant les Traditions de la Déesse et la Sorcellerie, en libre consultation. Ceci est un forum SANS AUCUN COMMENTAIRE, un maximum de textes bruts sont mis en ligne pour une consultation silencieuse.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Traduction] Rituel de Samhain - Janet et Stewart Farrar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iridesce
Bibliothécaire
avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 14/04/2010

MessageSujet: [Traduction] Rituel de Samhain - Janet et Stewart Farrar   Mer 16 Juin - 6:36

La préparation

Le chaudron est placé au centre du Cercle, avec un charbon ardent sur un support ignifuge à l’intérieur, et de l’encens à portée de main. ( Le brûle-encens habituel posé sur ou à côté de l’autel peut être utilisé au moment approprié, mais un support séparé est préférable. )
Pour la GPS, cousez un simple tabard en tissu. Le patron est simple : deux carrés ou rectangles cousus ensemble au dessus et sur les côtés, laissant un trou pour le cou au centre du haut, et deux trous pour les bras en haut des côtés. On peut ajouter un autre carré ou rectangle de la même taille, cousu sur les épaules et la nuque, qui pourra pendre comme une cape ou bien être relevé sur la tête pour servir de voile ou de capuchon.
( D’ailleurs nous avons fait un certain nombre de ces tabards en tissu, avec capes/voiles et des broderies appropriées, dans des couleurs variées, à des fins rituelles variées. Ils peuvent être portés soit sur des robes, soit sur la peau nue, ils sont peu coûteux et du meilleur effet. )
Confectionnez une baguette pour le Seigneur des Méfaits, aussi simple ou sophistiquée que vous le souhaitez. Vous pouvez imaginer un bâton de bouffon surmonté d’une tête de poupée et agrémenté de clochettes. Ou pour aller au plus simple, un bâton surmonté d’un ballon de baudruche ( ou traditionnellement d’une vessie de porc gonflée d’air ). Cette baguette est déposée à portée de main près de l’autel.
Le Cercle, l’autel et le chaudron sont décorés de feuillage de saison et de fruits, pommes, si possibles noix encore attachées à leur brindille, et mettez ces éléments végétaux bien en valeur et n’hésitez pas à en faire une composition proéminente.
Tous les Sabbats sont des fêtes, mais Samhain bien sûr l’est tout spécialement. Aliments et boissons doivent être prêts pour la fin du rituel. Il conviendrait d’y incorporer des noix, ou des cacahuètes. La tradition de les faire cuire pour interpréter l’avenir à partir de la manière dont elles sautent n’est possible que si vous pouvez allumer un vrai feu dans la pièce.

Note personnelle : nous avons une chatte rayée appelée Suzie, qui s’est auto-désignée ( seule parmi nos nombreux chats ) pour être notre familier. Elle est très sensible et insiste pour être présente lors de chaque rituel ; au moment où nous lançons le Cercle, elle gratte à la porte pour entrer. Elle se tient très bien, mais n’a jamais appris à accepter que le festin vient après le rituel. Si vous êtes dans la même situation, prenez vos précautions !


Le Rituel

La GPS porte son tabard blanc durant le rituel d'ouverture, avec le voile rabattu si l'habit en comporte un.
Après la Rune Sorcière, le GP et la GPS prennent leurs athamés. Il se tient dos à l'autel, elle lui fait face, le chaudron entre eux. Puis ils tracent simultanément le Pentagramme d'Invocation de la Terre dans l'air avec leurs athamés, l'un vers l'autre, après cela ils déposent leurs athamés, lui sur l'autel, elle près du chaudron.
La GPS saupoudre de l'encens sur le charbon, dans le chaudron. Lorsque la combustion est bien démarrée, elle se relève, faisant encore face au GP, le chaudron entre eux. Elle convoque un Sorcier du Coven, lui fait prendre une des bougies d'autel et la tenir près d'elle ( pour qu'elle puisse encore bien lire ses déclamations lorsque, plus tard, son voile sera abaissé sur son visage ). Elle dit :

« Terrifiant Seigneur des Ombres, Dieu de Vie, et Donneur de Vie
Voici à présent la connaissance qui est tienne, la connaissance de la Mort.
Ouvre en grand, je t'en conjure, les Portes que tous doivent franchir.
Laisse nos êtres chers, partis avant nous
Revenir cette nuit pour se réjouir avec nous.
Et lorsque notre heure viendra, comme il se doit,
O Toi, Donneur de Paix, de Repos et de Réconfort, Consolateur,
Nous foulerons ces royaumes avec joie et sans crainte ;
Car nous savons qu'une fois réjuvénés parmi nos proches disparus
Nous renaîtrons par ta grâce, et la grâce de la Grande Mère.
Puissions-nous revenir dans les mêmes lieux et les mêmes temps que nos bien-aimés,
Puissions-nous nous rencontrer, nous reconnaître et nous souvenir,
Et nous aimer à nouveau.
Descends, nous t'en conjurons, sur ton serviteur et prêtre. »

La GPS marche alors deosil autour du chaudron et donne au GP le Quintuple Baiser.
Elle retourne à sa place, face au GP, le chaudron entre eux, et si son tabard est doté d'un voile, elle l'abaisse alors sur son visage. Elle appelle ensuite chaque Sorcière du Coven tour à tour, les fait approcher, et chacune donne au GP le Quintuple Baiser.
Lorsqu'elles l'ont toutes fait, la GPS demande au Coven de se tenir au bord du Cercle, hommes et femmes alternés, et la Maiden se place près de la bougie de l'Ouest. Lorsque tous sont placés, la GPS dit :

« Regardez, à l'Ouest s'étend Amenti, le Pays des Morts, dans lequel sont partis certains de nos proches pour y chercher le repos et le renouveau. Cette nuit, nous communions avec eux ; pendant que notre Jeune Fille se tient près de la Porte de l'Ouest pour les accueillir, je vous invite, mes frères et soeurs de l'Art, à maintenir l'image de ces êtres chers dans vos coeurs et dans vos esprits, pour que nos sentiments les atteignent en signe de bienvenue. »
« Il y a un Mystère dans le Mystère ; car le lieu de repos entre la vie et la vie est aussi Caer Arianrhod, le Château de la Roue d'Argent au confluent des étoiles tournoyantes au-delà du Vent du Nord. Ici règne Arianrhod, la Dame Blanche, dont le nom signifie Roue d'Argent. En esprit, nous appelons nos bien-aimés. Laissez la Jeune Fille les guider, en marchant widdershins jusqu'au centre du Cercle. Car le sentier en spirale qui conduit à Caer Arianrhod mène à la nuit, au repos, va à l'inverse de la course du Soleil. »

La Jeune Fille marche, lentement et avec dignité, en spirale widdershins ( dans le sens inverse des aiguilles d'une montre ) vers l'intérieur du Cercle, an faisant trois ou quatres circuits avant d'atteindre le centre. Le Coven maintient pendant ce temps un silence absolu et se concentre sur l'image des proches décédés pour leur souhaiter la bienvenue.
Lorsque la Jeune Fille atteint le centre, elle se tourne pour faire face à la GPS, le chaudron entre elles, puis s'arrête. La GPS lève sa main droite à hauteur d'épaule, au-dessus du centre du chaudron, paume ouverte et dirigée vers la gauche. La Jeune Fille place sa propre main, paume à droite, contre celle de la GPS. La GPS dit :

« Ceux que tu amènes avec toi sont vraiment les bienvenus à notre Fête. Puissent-ils rester avec nous dans la paix. Et toi, O Jeune Fille, reviens parmi tes frères et soeurs par le sentier en spirale ; mais deosil, car la voie de la renaissance, qui part de Caer Arianrhod, est la voie du Soleil. »

La Jeune Fille et la GPS séparent leurs mains, et la Jeune Fille marche lentement et avec dignité en spirale deosil ( dans le sens des aiguilles d'une montre ), jusqu'à sa place initiale près de la bougie de l'Ouest.
La GPS attend qu'elle se soit replacée, puis dit :

« Que tous approchent des murs du Château. »

La GPS et le le Coven avance vers l'intérieur du Cercle, et tous, y compris la GPS et la Jeune Fille, s'asseoit en anneau serré autour du chaudron. La GPS remet de l'encens à brûler.
Il est à présent temps de communier avec les amis décédés, et pour cela aucun rituel ne peut être vraiment établi, chaque Coven différant dans son approche. Certains préfèrent s'asseoir calmement autour du chaudron, regarder dans la fumée d'encens, parler de ce qu'ils voient et ressentent. D'autres préfèrent utiliser un miroir de divination ou une boule de cristal. D'autres Covens encore peuvent compter un médium talentueux et peuvent l'utiliser pour canaliser la communication. Quelle que soit la méthode utilisée, la GPS la dirige.
Lorsqu'elle ressent que cette partie du Sabbat a rempli son objectif, la GPS dévoile son visage et ordonne que le chaudron soit transporté et placé près de la bougie de l'Est, le Quart de la renaissance. ( Il doit être posé à côté de la bougie, et pas devant, pour laisser assez de place pour ce qui va suivre. )
Le GP explique au Coven, de manière informelle mais sérieuse, que puisque Samhain est une fête des morts, elle doit inclure une forte réaffirmation de la vie, à la fois du côté du Coven en lui-même et du côté des proches morts qui vont vers la réincarnation. La GPS et lui vont à présent, donc, jouer le Grand Rite, ce qui est la coutume à chaque Sabbat ; mais puisque cette occasion est spéciale, il y aura des différences légères par rapport au rite habituel pour souligner son importance. Il explique les différences en question, selon le rituel établi à l'avance.
Si le Grand Rite est symbolique, le calice et l'athamé seront placés sur le sol, et non pas tenus par le GP et la GPS ; et la Jeune Fille et le reste du Coven marcheront lentement deosil le long du périmètre du cercle durant le Rite entier. Lorsque c'est terminé, le GP et la GPS se donneront d'abord l'un à l'autre le vin de la manière habituelle ; mais le GP donnera ensuite personnelleéent le vin à chacune des femmes, après quoi la GPS le donnera personnellement à chaque homme. Ils consacreront ensuite les gâteaux et les distribueront à chacun de la même manière. Le but de tout ceci ( explique le GP ) est de passer le pouvoir de la vie soulevé par le Grand Rite directement à chaque membre du Coven.
Si le Grand Rite est « réel », une fois que la Jeune Fille et le Coven sont revenus dans la pièce, le GP et la GPS consacreront le vin et les gâteaux et les administreront personnellement de la même manière.
Une fois les explications terminées, le Grand Rite est accompli.
Après cela, et avant le festin, il reste une dernière chose à faire. La GPS prend la baguette du Seigneur des Méfaits et le présente à un Sorcier choisi ( de préférence un qui a le sens de l'humour ). Elle lui annonce qu'il est à présent le Seigneur des Méfaits et que durant le reste du Sabbat, son privilège sera d'interrompre et de gêner les procédures autant qu'il le jugera approprié, et d'inciter tout le monde à ne pas se prendre au sérieux, y compris elle-même et le GP.
Le reste du programme est consacré au festin et aux jeux. Et si comme nous vous avez l'habitude de laisser de côté une petite offrande de nourriture et de boisson pour le sidhe ou l'équivalent local, cette nuit entre toutes, assurez-vous qu'elle soit particulièrement délicieuse et généreuse !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iridescences.com
 
[Traduction] Rituel de Samhain - Janet et Stewart Farrar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EVANOVICH Janet
» traduction anglais pour cuttlebug
» Le prequel et sa traduction
» traduction allemande en cas de commande de pieces de site ALL
» Comparaison traduction La boussole du club des cinq

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève... :: Sorcellerie :: Roue de l'Année :: Samhain-
Sauter vers: