...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève...

Bibliothèque de textes traduits ou d'articles concernant les Traditions de la Déesse et la Sorcellerie, en libre consultation. Ceci est un forum SANS AUCUN COMMENTAIRE, un maximum de textes bruts sont mis en ligne pour une consultation silencieuse.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Texte] Yule - Scott Cunningham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iridesce
Bibliothécaire
avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 14/04/2010

MessageSujet: [Texte] Yule - Scott Cunningham   Lun 28 Mar - 14:45

Yule
(Vers le 21 décembre)


Des rameaux de végétation à feuilles persistantes tels le pin, le romarin, le laurier, le genévrier et le cèdre ornent l’autel et peuvent être placés sur le sol pour délimiter le Cercle de pierres. L’autel peut également être décoré avec des feuilles séchées.

Le chaudron, qui repose sur plaque résistant à la chaleur au centre de l’autel (ou devant l’autel si il est trop volumineux), devrait contenir de l’alcool à brûler (alcool dénaturé). Ou encore, on placera une chandelle route à l’intérieur. Si le rite est célébré en plein air, préparez un feu à l’intérieur du chaudron qui sera allumé pendant le rituel.

Dressez l’autel, allumez les chandelles et l’encens, puis projetez le Cercle de pierres.

Récitez le Chant de bénédiction.

Invoquez la Déesse et le Dieu1.

Placez-vous debout devant le chaudron et regardez fixement à l’intérieur de celui-ci en prononçant ces paroles ou une formule similaire :

Malgré le sommeil qui enveloppe le monde,
Malgré la morsure du vent glacial,
Malgré la neige abondante et serrée,
Je ne m’attriste pas ; cela aussi passera

Allumez le feu à l’intérieur du chaudron (ou la chandelle) avec des allumettes à longue tige ou une bougie fine. Lorsque la flamme jaillit, dites :

J’allume ce feu en ton honneur, Déesse Mère.
Tu as extrait la vie de la mort, la chaleur du froid ;
Le soleil vit à nouveau ; la lumière va croissant.
Bienvenue à toi, Dieu du Soleil aux éternels retours !
Je te salue Grande Mère !


Faites lentement le tour de l’autel et du chaudron en marchant dans le sens des aiguilles d’une montre. Répétez ce chant pendant quelques minutes :

La roue tourne ; le pouvoir brûle.

Méditez sur le soleil, sur les énergies secrètes qui restent en sommeil pendant l’hiver non seulement dans la terre, mais également en nous. Envisagez la naissaince non comme le début de la vie mais comme son prolongement. Accueillez le retour du Dieu.

Au but d’un certain temps, revenez prendre place devant l’autel et le chaudron où brûle la flamme et dites :

O Dieu du Soleil,
Je salue ton retour
Puisses-tu éclairer la Déesse de tes feux !
Puisses-tu éclairer la terre de tous tes feux,
Répandre des semences et fertiliser le sol.
Sois comblé de Grâces,
O réincarnation du Soleil !


Des pratiques de magie peuvent suivre au besoin.

Célébrez la Petite fête.

Effacez le cercle.

TRADITIONS DE YULE

La création d’un arbre de Yule constitue l’une des traditions de cette époque. Il peut s’agir d’un arbre coupé ou d’un arbre vivant en pot qui pourra être planté plus tard à l’extérieur. Vous avez le choix.

Il est amusant de fabriquer des décorations wiccas pour cette circonstance, des guirlandes de boutons de roses séchés et bâtons de cannelle (ou de maïs éclaté et canneberges) aux sachets d’épices parfumées que l’on suspend aux branches. On peut entourer des cristaux de quartz de fil métallique brillant et les accrocher aux grosses branches pour imiter des glaçons. Les pommes, les oranges et les citrons suspendus aux rameaux constituent des décorations naturelles d’une beauté remarquable dont l’usage était répandu dans les temps anciens.

Plusieurs apprécient particulièrement la coutume consistant à allumer la bûche de Yule. C’est une représentation pittoresque de la réincarnation d Dieu au sein du feu sacré de la Déesse Mère. SI vous décidez de le faire, choisissez une bûche adéquate (la coutume veut que ce soit du chêne ou du pin). Avec le couteau à manche blanc, gravez, ou tracez à la craie, sur la bûche une image du soleil (par exemple, un disque avec des rayons) ou du Dieu (un cercle avec des cornes, ou la forme d’un homme). Mettez le feu à la bûche au crépuscule, le jour de Yule, et pendant qu’elle brule imaginez que le soleil brille à l’intérieur de celle-ci, et songez à la venue des jours plus chauds.

Les noix, les fruits tels que les pommes et les poires, les gâteaux au cumin trempés dans du cidre, et le porc (pour les non végétariens) sont des aliments de circonstance. Certaines boissons alcoolisées telles la wassil2 et la lambswool, l’infusion d’hibiscus ou de gingembre accompagnent bien la « Petite Fête » et les repas de Yule.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iridescences.com
Tatanka Yotanka

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 46
Localisation : limoges

MessageSujet: Re: [Texte] Yule - Scott Cunningham   Jeu 1 Sep - 4:23



Histoire de Yule

La Déesse donne naissance à un fils, le Dieu, au moment de Yule (vers le 21 décembre). Il ne s’agit en aucun cas d’une adaptation du christianisme. Le solstice d'hiver a longtemps été considéré comme une période de naissances divines. On disait que Mithra était né à cette époque de l’année. Les chrétiens ont simplement adopté ce moment vers l’an 273.
Yule est un moment de ténèbres, c’est la journée la plus courte journée de l’année. Les peuples primitifs avaient remarqué ces phénomènes et suppliaient les forces de la nature de rallonger les jours et de raccourcir les nuits. Les wiccans célèbrent parfois Yule juste avant l’aube, puis ils regardent le soleil se lever comme un aboutissement à leurs efforts.
Comme le Dieu est aussi le Soleil, Yule marque le point de l’année où le soleil renaît lui aussi. Ainsi, les wiccans allument des feux ou des bougies pour accueillir le retour de la lumière du soleil. La Déesse, endormie, se repose pendant tout l’hiver après son accouchement.
Yule est le vestige de rituels plus anciens célébrés pour faire se hâter la fin de l’hiver et retrouver la générosité du printemps, lorsque la nourriture sera à nouveau disponible. Pour les wiccans d’aujourd’hui, cela rappelle que la suite ultime de la mort est la renaissance, une pensée réconfortante en ces jours obscurs.



Le Sabbat de Yule

L’autel est dressé, les bougies et l’encens sont allumés et le Cercle est tracé.
Le chaudron est bordé de verdure : du romarin, du pin, du gui, du cèdre, les conifères représentent la continuité de la vie dans la désolation apparente.
Chaque présent devra apporter une brindille ou une feuille séchée et la placera autour de l’autel pour être utilisée lors du rituel.
Les participants se placent en cercle en se tenant les mains pendant que le leader récite la Prière de Bénédiction.
Les Dieux sont invoqués puis le leader dit :
Ne soyez pas tristes, même si le monde est en sommeil
Ne soyez pas tristes, même si le vent souffle
Ne soyez pas tristes, même si la neige tombe avec force et violence
Ne soyez pas tristes, tout cela sera bientôt passé.

Le leader allume le chaudron et veille à ce que le feu brûle bien.
Tous prennent leurs brindilles ou feuilles et se placent près du chaudron. Chacun lance son offrande dans le chaudron, puis tous se placent en cercle autour de l’autel en disant neuf fois à voix basse :
La roue tourne, le Pouvoir brûle.

Puis le leader dit :
Ne soyez pas tristes, même si le Dieu est là, tué par le temps
Car la Grande Déesse est bienveillante
Et elle le portera à nouveau en elle.
Salut à la Reine des Cieux !
Salut à la Reine de la Terre !
Salut à la Reine des Océans !
Salut à la Reine de Renaissance !

Tous répètent le chant plusieurs fois.
Une fois terminé, le leader dira :
La mort n’est que la porte vers la vie.

Méditation, travaux de clairvoyance ou autres travaux.
Petite Fête.
Le Cercle est dissipé
Fête et jeux.
Une activité traditionnelle consiste à décorer un sapin de Noël, même s’il n’y a pas de cérémonie proprement dite pour cela. L’arbre doit être en vie, être un arbre en pot qui sera replanté ou conservé dans son pot une fois la saison de Yule passée.
La bûche de Noël n’est qu’une représentation de la mort et de la renaissance du Dieu dans le feu sacré de la Grande Déesse. Si les participants le souhaitent, ils peuvent choisir une bûche et la sculpter ou y dessiner à la craie un homme puis y mettre le feu dans une cheminée ou dans un trou dans sol. Mais ce n’est absolument pas obligatoire.


Autre version:

Yule

Le chaudron sera placé au Sud, bordé de houx, de lierre et de gui. Allumer un feu dans le chaudron, il ne faut pas qu’il y ait une autre source de lumière à l’exception des bougies sur l’autel et autour du cercle.

Tracer le Cercle.
Danser une ronde pendant que la Grande Prêtresse dit :
Reine de la Lune, Reine du Soleil,
Reine des Cieux, Reine des Etoiles,
Reine des Eaux, Reine de la Terre,
Amènes-nous l’Enfant de la Promesse !

C’est la Grande Mère qui lui donne naissance,
C’est le Seigneur de Vie qui est né à nouveau.
Les ténèbres et les larmes seront oubliées
Quand le soleil se lèvera plus tôt.
Soleil Doré des Montagnes,
Illumine la Terre, Eclaire le Monde.
Illumine les Mers et les Fleuves.
Les chagrins sont oubliés, Joie sur le Monde !

Bénie soit la Grande Déesse,
Sans début, sans fin.
Elle est là pour toujours
I.O. Evohe, sois bénie.
I.O. Evohe, sois bénie.
I.O. Evohe, sois bénie.

Petite Fête.
Le Cercle est dissipé
Fête et échanges de présents.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Texte] Yule - Scott Cunningham
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Walter Scott : Un écrivain pour la jeunesse ?
» texte word en JPG
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)
» Télévision numérique: Télétexte uniquement sur les 2 TSR
» activer la saisie prédictive lors de l' écriture d'un texte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève... :: Sorcellerie :: Roue de l'Année :: Solstice d'Hiver-
Sauter vers: