...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève...

Bibliothèque de textes traduits ou d'articles concernant les Traditions de la Déesse et la Sorcellerie, en libre consultation. Ceci est un forum SANS AUCUN COMMENTAIRE, un maximum de textes bruts sont mis en ligne pour une consultation silencieuse.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CUNNINGHAM, Scott (1956-1993)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iridesce
Bibliothécaire
avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 14/04/2010

MessageSujet: CUNNINGHAM, Scott (1956-1993)   Dim 18 Avr - 11:49

in Encyclopedia Of Witches & Witchcraft,
R.E Guiley

Traduction / Adaptation par Athénaïs

Scott Cunningham (1956-1993)

Auteur wiccan très prolifique, expert en magie naturelle et en magie de la terre, très connu pour ses livres sur les herbes magiques, le pouvoir de la terre, les cristaux, gemmes et métaux, et "la vérité sur la sorcellerie".

Né le 27 Juin 1956 à Royal Oak dans le Michigan, Cunningham vécut à San Diego de 1961 jusqu'à sa mort en 1993. Il commença à pratiquer la Wicca en 1971. Auteur à plein temps, il écrivit plus de 30 livres, de fiction ou non, et des scripts de vidéocassettes occultes.
Cunningham rencontra l'Art en 1971 via un livre acheté par sa mère, "Le Surnaturel", de Douglas Hill et Pat Williams. Très tôt dans sa vie, Cunningham s'était découvert un intérêt pour les plantes, les minéraux et les autres produits naturels de la terre, et ce livra piqua sa curiosité. Il le parcourut et fut tout à fait fasciné par la description qu'il y trouva de gestes de la main utilisés par les Italiens pour chasser le mauvais oeil.

Les deux jours qui suivirent, deux autres incidents intensifièrent son intérêt pour l'Art : un film sur la Sorcellerie passé à la télévision : et une camarade de lycée impliquée dans un groupe d'étude de magie et d'occulte. S'étant rencontrés le premier jour de cours d'art dramatique, ils commencèrent à parler, et Cunningham fit inconsciemment les gestes pour chasser le mauvais oeil avec ses mains. Sa camarade de classe les reconnut et lui demanda "Es-tu un Sorcier ?" "Non", dit Cunningham. "Mais j'aimerais beaucoup en être un". La camarade de classe lui présenta la Wicca.

Apprendre la magie intensifia son intérêt pour le pouvoir de la nature. Cunningham fut initié au sein de plusieurs covens de traditions variées ( voir initiation ) mais opta finalement pour une pratique solitaire.

En 1974 il entra à l'Université de San Diego où il étudia l'écriture créative, dans le but de devenir un écrivain professionnel comme son père, Chet, qui avait écrit plus de 170 livres. Il écrivit des articles promotionnels pour des camions et des automobiles, des publicités en freelance. Après deux ans d'université, il se rendit compte qu'il gagnait plus de droits d'auteur que la plupart de ses professeurs, et décida de laisser tomber pour se consacrer à plein temps à l'écriture.

Le premier livre qu'il écrivit fut Magical Herbalism, mais ce ne fut pas le premier publié. Son premier ouvrage publié en 1980 fut Shadow of Love, une histoire d'amour égyptienne. Magical Herbalism parut en 1982. Entre 1980 et 1987, Cunningham publia 21 romans de divers genres, 6 livres sur l'occulte, et un essai sous forme de livret. Son oeuvre comprend aussi Earth Power: Techniques of Natural Magic (1983); Cunningham’s Encyclopedia of Magical Herbs (1985); The Magic of Incense, Oils and Brews (1987); The Magical Household (1987; rédigé en collaboration avec David Harrington); and Cunningham’s Encyclopedia of Crystal, Gem and Metal Magic (1987); The Truth About Herb Magic (1992); Sacred Sleep (1992); The Art of Divination (1993); Spellcrafts (1993) ; et Hawaiian Magic (1993).

Cunningham écrivit un livret de manière anonyme : La Vérité sur la Sorcellerie, qui expliquait la magie populaire aussi bien que la religion wicca. Une version élargie parut plus tard sous le titre, Wicca : un guide pour le pratiquant solitaire, en 1988. Il écrivit aussi The Magic of Food (1991), un livre sur les propriétés magiques des aliments.

Cunningham enseigna à des groupes ici et là aux USA, et fit occasionnellement des apparitions dans les médias pour parler de l'Art. Il voyait la Wicca comme une religion moderne, créée au XXème siècle, et incorporant des éléments de magie folklorique païenne. Pour lui, la Wicca devait être débarrassée de ses menottes quasi-historiques et mythologiques, et présentée au public comme une religion moderne se basant sur des concepts primitifs. Le but de la Wicca est de faciliter le contact humain avec la Déesse et le Dieu ; les différences entre les traditions, disait-il, sont insignifiantes, une distraction inutile.

Comme nombre d'autres dans l'Art, Cunningham croyait en la réincarnation, mais selon lui beaucoup trop de gens plaçaient trop d'importance dans l'exploration des vies passées. Il disait que le présent seul compte, et que l'attention devrait plutôt se porter sur les leçons offertes par l'ici et maintenant. L'intense dévouement de Cunningham envers son travail, et sa plume prolifique, produisant sans cesse de nouveaux écrits, était peut-être en partie alimentés par l'intuition que son temps serait limité. En 1983, à l'âge de 27 ans, on lui diagnostiqua un lymphome. Après une
intervention chirurgicale, des radiations, de la chimiothérapie et des rituels et sorts de guérison, son cancer connut une rémission.

En 1990, pendant une tournée publicitaire aux USA, Cunningham commença à ressentir des migraines douloureuses de plus en plus intenses. A Salem, dans le Massachussets, il s'effondra, à demi-conscient, et fut emmené à l'hôpital en toute hâte. On lui diagnostiqua une méningite compliquée par des infections dues au SIDA. Il passa plusieurs semaines à l'hôpital et fut ensuite transféré au Centre Médical de l'Université de San Diego. Il ne possédait pas d'assurance maladie, aussi des amis et sa famille se cotisèrent-ils pour aider à payer ses factures médicales.

Cunningham recouvra assez de santé pour reprendre l'écriture et les voyages promotionnels, bien que sa santé soit très fragile et que son pronostic vital soit inquiétant. En 1992, il commença à perdre la vue, et passa de plus en plus de temps à l'hôpital. En Janvier 1993, il vendit une partie de ses affaires personnelles et de ses livres, et ré-emménagea chez ses parents.

En Février 1993, sa méningite redémarra, assortie d'une infection au cerveau. Cunningham tomba dans le coma pendant plusieurs jours et perdit ce qui lui restait de sa vision. Aveugle, il rentra chez ses parents, où il décéda le 28 Mars.

Cunningham nous a laissé une autobiographie, non terminée au moment de sa mort. Elle fut complétée et publiée sous le titre Whispers of the Moon par David Harrington et deTraci Regula en 1996.


Lectures conseillées :

Harrington, David, and deTraci Regula. Whispers of the Moon : The Life and Work of Scott Cunningham. St. Paul, Minn.:
Llewellyn Publications, 1996.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iridescences.com
 
CUNNINGHAM, Scott (1956-1993)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TC2000 (1993 , Timothy-James Scott)
» Akumajo Dracula - Sharp X68000 - 1993
» Joujoulac DS en bois Paris 1956
» GMC Suez 1956
» [Westerfeld, Scott] Uglies - Tome 2: Pretties

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève... :: Sorcellerie :: Visages de l'Art-
Sauter vers: