...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève...

Bibliothèque de textes traduits ou d'articles concernant les Traditions de la Déesse et la Sorcellerie, en libre consultation. Ceci est un forum SANS AUCUN COMMENTAIRE, un maximum de textes bruts sont mis en ligne pour une consultation silencieuse.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ANDERSON, Victor (1917–2001)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iridesce
Bibliothécaire
avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 14/04/2010

MessageSujet: ANDERSON, Victor (1917–2001)   Dim 18 Avr - 11:50

ANDERSON, Victor (1917–2001)

in l’Encyclopédie des Sorcières, de la Sorcellerie et de la Wicca
copyright Rosemary Ellen Guiley
Traduction et adaptation par Athénais Lune d’Ambre



Co-fondateur de la tradition Feri ( anciennement Faery ) de la Sorcellerie. Victor H. Anderson est né le 21 Mai 1917 à Clayton, au Nouveau Mexique. Lorsqu'il était enfant, sa famille déménagea à Bend, dans l'Oregon. Une maladie mal soignée le laissa pratiquement aveugle tout le reste de sa vie.

En Oregon, Anderson rencontra l'Art vers l'âge de neuf ans, en la personne de Sorcières qui se nommaient-elles mêmes des fées, et qui l'initièrent. Il tomba sur une petite vieille assise nue au centre d'un cercle, avec près d'elle des bols remplis d'herbes ( voir Cercle magique ). Elle lui dit qu'elle était une Sorcière. Instinctivement, il retira ses vêtements et fut initié sexuellement.
Il eut une vision, durant laquelle il pouvait voir clairement malgré sa cécité. Dans cette vision, il flottait dans un espace noir, s'accrochant à la femme ( qui devint la Déesse ), jusqu'à ce qu'il se retrouve subitement dans une sorte de jungle sous un vaste ciel plein d'étoiles et une lune verte.

Le Dieu s'approcha de lui sous la forme d'un homme beau et puissant, et pourtant efféminé, avec un phallus en érection. Sa tête était cornue, et à son front luisait une flamme bleue. Après qu'il ait communiqué un moment avec les divinités, la vision se dissipa et Anderson retourna au monde quotidien. Il s'assit dans le cercle avec la vieille femme et elle lui enseigna l'usage rituel des herbes et des thés contenus dans les bols. Elle le nettoya avec du beurre, de l'huile et du sel. Il se rhabilla et rentra chez lui.

Anderson travaillait en coven ; beaucoup des membres de ce coven venaient d'Amérique du Sud et pratiquaient un type de Sorcellerie ( il n'y avait alors pas de "traditions" ) qui n'était pas vraiment une religion mais davantage une "science dévotionnelle", un art de vivre mettant l'accent sur l'harmonie avec la nature, la magie, la célébration, la musique et les danses extatiques. Ils vénéraient des divinités païennes, qu'ils appelaient "les Dieux Anciens" et "les Anciens Pouvoirs", mais n'avaient pas les théologies développées des traditions plus modernes de l'Art.

En 1944, Anderson épousa une femme du Nord de l'Alabama, Cora, issue d'une famille de Chrétiens pratiquant la magie populaire. Le couple s'était rencontré sur le plan astral déjà quelques années avant de se rencontrer dans le monde physique.

Dans les années 50, le couple s'interposa dans une bagarre entre leur fils unique et un garçon du voisinage. Ce garçon, qui prit plus tard le nom de Gwydion Pendderwen, devint un bon ami de la famille et fut initié en Sorcellerie par les Anderson. La publication du livre Witchcraft Today de Gerald B. Gardner inspira à Victor l'idée de fonder son propre coven. Pendderwen et lui fondèrent ensemble la tradition Faery, nommée d'après les Sorcières Fées avec lesquelles Anderson avait travaillé étant enfant, et en écrivirent la plupart des rituels.

Après la rencontre de Pendderwen avec des Sorcière anglaises de tradition alexandrienne, Anderson et lui incorporèrent des parties du livre des ombres alexandrien dans la tradition Faery, plus tard renommée Feri.

Anderson vivait avec son épouse dans le Quartier de la Baie en Californie.

Il fut l'auteur d'un livre de poèmes d'Art, Thorns of the Blood Rose. Anderson initia Starhawk à l'Art.
Il fut aussi un Kahuna et un chaman bokor. Il gagnait sa vie comme musicien, en jouant de l'accordéon et en chantant.

Lectures conseillées :

“Victor H. Anderson.” http:www.witchvox.com/va/dt_va.html?a=usca&c=passages&id=3624
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iridescences.com
 
ANDERSON, Victor (1917–2001)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis de marché - Marseille - crypte de l'abbaye Saint Victor - Lot 3 archéologie du bâti, lot 4 conservation-préventive décor
» Les Contemplations, de Victor Hugo
» [Hugo, Victor] Claude Gueux
» Les 3 mousquetaires de Paul Anderson
» Castlevania: Circle of the Moon - GBA - 2001

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève... :: Sorcellerie :: Visages de l'Art-
Sauter vers: