...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève...

Bibliothèque de textes traduits ou d'articles concernant les Traditions de la Déesse et la Sorcellerie, en libre consultation. Ceci est un forum SANS AUCUN COMMENTAIRE, un maximum de textes bruts sont mis en ligne pour une consultation silencieuse.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Traduction] Le Sentier initiatique : La Quintuple Structure de la Voie Sorcière - Robin Artisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iridesce
Bibliothécaire
avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 14/04/2010

MessageSujet: [Traduction] Le Sentier initiatique : La Quintuple Structure de la Voie Sorcière - Robin Artisson   Sam 7 Mai - 8:28

Le Sentier initiatique : La Quintuple Structure de la Voie Sorcière.

© 2005 by Robin Artisson, traduit de l’anglais par Athénaïs.

Extrait de « The Witching Way of the Hollow Hill”

La plupart des gens comprennent que pour prétendre appartenir à un « groupe » de sorcières traditionnelles, on doit impérativement passer par une période d’apprentissage, rejoindre un ensemble de personnes, y avoir un garant, et être initié. C’est ainsi que fonctionnent beaucoup de groupes modernes.

Je pense que c’est une formule très problématique, cependant, dans la mesure où la plupart des gens ne voient pas plus loin que cela. Ils se mettent en quête de groupes ou les rejoignent pour en devenir des membres à part entière, mais les groupes ne font pas les sorcières ou les mystiques ; c’est le Destin qui fait les sorcières et les mystiques.

Cette formule standard consistant à « intégrer le groupe » ne prend aucunement en compte le fait que le véritable objectif des « Groupes Traditionnels » n’est pas de bâtir une communauté et de partager des rituels. Le but d’un groupe spirituel sérieux est d’atteindre la Sagesse et l’Illumination. Aucun sage, aucune personne qui pense, ne prétendra jamais que l’Illumination et la Sagesse viennent UNIQUEMENT de l’appartenance à un groupe spécifique.

En vérité, l’Illumination et la Sagesse viennent de l’Ame du Monde elle-même, des mondes Invisibles, des Etres Spirituels, d’autres forces mystérieuses, et elles viennent de l’intérieur.

Les « groupes » ne font que parler un langage symbolique, dans l’espoir de canaliser ces choses-là. Les « groupes » ne produisent pas la Sagesse et l’Illumination, ils ne peuvent pas le faire, ni promettre de manière certaine que leurs membres les atteindront. Les groupes peuvent avoir quelques utilités, mais s’ils ne sont pas rejoints par des membres déjà conscients de l’origine profonde de la Sagesse, ils ne peuvent qu’échouer en tant que groupes, pour les mêmes raisons qui expliquent l’échec graduelle des églises exotériques.

Devenir une Sorcière Traditionnelle ou un Initié des Mystères implique une période d’apprentissage. Il y a des garants et des initiations. Mais tout cela ne vient pas uniquement des groupes. Pour comprendre comment tous nous prenons part à ces choses, nous devons en comprendre la structure profonde.

La Période d’apprentissage peut avoir lieu uniquement entre une personne et la sa contrée en elle-même ; le groupe que vous rejoignez, c’est le Peuple Pâle, ou le Peuple Caché, les habitants du Monde d’En-bas ; votre propre dévotion à l’Invisible et le poids de votre propre coeur se portent garants pour vous, et le coeur d’une initiation authentique se produit de façon complète dans le Monde d’En-bas, qui se trouve aussi, simultanément, en vous.

Certaines organisations essayent de prendre le contrôle de ce processus, agissant comme s’ils en étaient les « gardiens » ou les « enseignants », mais je crois que c’est, au mieux, hasardeux ; cela conduit souvent à un certain abus de pouvoir et à un égocentrisme néfaste qui fait plus de mal que de bien. Aucun groupe n’est supposé se préoccuper uniquement de membres, de titres, de dirigeants et des leurs activités, il doit être question du Grand Destin de l’Illumination. Tous les membres d’un vrai groupe se réclamant de l’Ancien Rite vont chercher à se débarrasser de leurs titres terrestres, de leurs identités et de leurs pouvoirs en les jetant dans la grande Ténèbre de la Sagesse, loin en dessous ; tous sont submergés du désir singulier de l’Illumination des Mystères, claire et sombre à la fois, et de la parenté des puissances de la Terre.

Le véritable « groupe » est un ensemble de gens dotés d’une certaine humilité, qui sont en quête d’une source commune d’éternité, mûs par une soif commune – une soif de l’Autre et de l’Illumination, pas une soif de pouvoirs temporels et de charges médiocres. Ils protègent leur Terre et les vraies clés de la Sagesse car ils ont tout abandonné pour elles, et tout reçu en récompense ; pas parce qu’ils désirent jalousement garder un pouvoir au secret dans un coffre-fort.

Ils connaissent les conséquences désastreuses de l’égocentrisme, ils savent comment l’humain égo-centré, affamé de pouvoir, détruit la Terre, abuse de son pouvoir et d’autrui ; c’est pourquoi le sentier est enténébré par le secret, il n’y a nulle autre raison. Ceux qui sont purs de coeur, prêts à tout jeter au loin pour la sagesse qui vient du Monde d’En-bas, prêts à se sacrifier eux-mêmes pour l’Amour de la Terre, ils sont accueillis au sein du groupe et on leur présente ses mystères. Il n’y a pas d’autre qualification. C’est un amour étrange, un désir étrange, que les Anciens utilisent pour attirer les gens vers les voies de l’Art Occulte. Les sorcières humaines ne peuvent et ne doivent se mettre en travers du chemin, car en faisant cela, elles trahissent leur véritables rôles de gardiennes.

Les initiations « extérieures » que les gens accomplissent dans les groupes sont supposées être de simples représentations d’une structure de Transformation immense et intemporelle, des réalités immenses et intemporelles qu’aucun être humain ou aucungroupe ne peut prétendre monopoliser, puisqu’elles sous tendent toute oeuvre d’art, toute structure, toute inspiration.

Le Sentier initiatique, dans le folklore traditionnel, et (plus généralement) dans la Tradition Occidentale du Mystère, comprend plusieurs étapes, qui se manifestent sous formes d’événements extérieures, mais sont des réalités primordiales du Monde Intérieur :

1. « Tendre la main » vers les pouvoirs du monde invisible ; « l’imploration » à la Colline Creuse ou au Mont des Fées, une étape durant laquelle les limites de l’être humain sont définies par la perception et la compréhension, et le « saut de l’ange » ou le « désir de l’au-delà » sont ressentis, exprimés, de l’humain vers ce qui est au-delà de l’humain ; c’est l’expérience de la Terre ou du Sol.

2. La période d’ « un an et un jour » (ou une période de temps fixée à l’avance) de croissance intérieure, ou d’ermitage spirituel, ou la période de mise à l’épreuve ; parfois aussi l’instruction par des entités de l’Autremonde ou par leurs représentants ; l’air tournoie et communique le savoir.

3. La descente dans la Caverne de l’Eau Noire et des Deux Torches, ou la Chambre d’Initiation (la chambre ou caverne d’Enody ou Zerinthia) vers la source, ou vers la présence de l’Initiatrice du Monde Intérieur/Monde d’En-bas, la Femme Pâle sous la Colline, Reine des Prairies d’Elphame. Elle apporte la mort de l’égo (habituellement traumatisante) au candidat, et lui confère une nouvelle naissance dans le Monde Intérieur, la purification et la régénération (qui à ce stade est largement inconsciente en termes de profondeur et d’effet, mais qui s’avère nécessaire pour les transformations qui suivront ; elle grandit d’elle-même en de nouvelles compréhensions sur le long terme.)

Cette étape représente la première « intrusion » ou « apparition » des forces extérieures appelées par l’initié au tout premier stade. Leur apparition même met tout « sens dessus-dessous », détruit et transforme toutes choses. Plus rien ne sera jamais identique après ce contact initial avec les forces trans-personnelles. C’est l’initiation du Monde d’En-bas durant laquelle les vieilles structures de pensée et de vie sont détruites, pour laisser place à de nouvelles et meilleures structures. La personnalité de l’initié en est altérée pour toujours, il devient meilleur, plus sage, capable d’expérimenter la vie d’une nouvelle manière. C’est la descente dans les eaux sombres d’en-dessous.

4. La rencontre avec le Diable ou le Gardien de l’Autremonde, et le Jugement, suivi par l’octroi d’un premier stade de Transformation. C’est l’éveil du Familier, au seuil de l’âme, là où le Puckerel, l’Esprit Familier ou « l’Animal de Pouvoir » est identifié ou offert. C’est l’émergence de la nature humaine et de la nature animale ; c’est aussi une arrivée plus profonde des forces extérieures appelées par l’âme de l’initié. C’est l’amadou du Feu Matois.

5. La rencontre avec l’Amant de l’Autremonde (Fetch Mate), le Congrès des Incubes et Succubes, le Mariage Féerique entre le mortel et l’immortel, ce monde et le suivant, l’âme et l’esprit, ou le sacrament de la « Chambre Nuptiale » des Gnostiques ; c’est la culmination ultime de la chaîne divine des évenements suscités par l’appel de l’initié, le mélange et l’union de la nature humaine équilibrée (un équilibre atteint par l’union avec le Puckerel), et la nature divine. C’est le « mystère invisible », ou l’esprit-essence de toute chose.

C’est étrange, mais vrai : même si l’initié(e) « voyage » jusqu’aux lieux où ces forces intéragissent avec lui ou elle, son appel originel appelle une réaction en chaîne, des événements qui semblent mener sans qu’on puisse y échapper vers ces êtres ou ces forces – ainsi, ce qui ressemble à une quête personnelle est tout sauf cela, ce n’est même pas une invocation ; ce sont réellement ces forces qui VIENNENT VERS l’initié.

Seul l’égo du prétendant ou du demi-sage le perçoit comme un effort fait par l’initié pour les « atteindre », en fait, quand l’initié voyage vers la réalité, la réalité voyage vers lui.

Les Grandes Forces répondent. Le but du « temps d’apprentissage » est de montrer à l’initié comment se rendre attentif à leur réponse – c’est pourquoi on enseigne les techniques de transe et de modification de conscience à ce stade. Après ce point, tout ce qui arrive à l’initié est en réalité une réponse de l’Autremonde, est c’est ce que l’initié finira par comprendre.

Une fois ces cinq étapes achevées, le « Destin » de la Sorcière ou de l’Initié est transformé, altéré en un nouveau sentier de croissance intérieure qui suscite une route inconnaissable, vers une nouvelle condition, au-delà de cette vie (et au-delà de la mort du candidat).

L’itinéraire de cette condition nouvelle est la Troisième Route qui mène à Elfland, la destination est la Maîtrise, la Métamorphose en Fée/Esprit ou la Transformation Immortelle au sein de la Mesnie Occulte, ou Grand Arroi.

Durant le reste de la vie d’un initié, les effets de ces cinq expériences, et les transformations profondes qui les suivent, font éclore la Sagesse dans l’âme du candidat (l’âme est désormais unie à l’Esprit). Il s’ensuit que les modes de perception et de compréhension spéciaux s’ouvrent (graduellement) à lui, qui sont la source de bien des capacités mythiques notamment de clairvoyance.

Les capacités « magiques » (je déteste utiliser ce terme) sont aussi parfois gagnées, bien que ce soit une idée beaucoup plus poétique que ce qu’exprime le terme « magie ». La connaissance et la Sagesse réelle, l’expérience directe du Monde Invisible et la capacité de « tendre la main » vers les profondeurs ou vers le soi, pour toucher la réalité extra-sensorielle, confère ce qui ressemble à des « pouvoirs » ou des capacités d’influencer et de comprendre certains événements de la vie.

Mais c’est juste un pan minuscule d’une croissance plus grande.

La structure initiatique quintuple conduit à la transformation intérieure, une « bifurcation », du chemin droit de la personne lambda, qui se déplace lentement dans le temps du Destin, vers le Chemin Biscornu, ou Troisième Route Occulte, qui consiste à atteindre une « Seconde Destinée ». C’est un processus très subtil, qui ne se fait pas en une nuit.

Cette structure s’imbrique dans les oeuvres du cosmos lui-même ; nous pouvons le déceler en nous-mêmes et dans la Nature -le gland, arraché par la traction du Destin et de la Nature, tombe de son arbre d’origine dans le Monde d’En-bas, et lorsque des forces extérieures tendent la main vers lui ( la lumière, et l’eau du dessus), il germe et grandit pour devenir un nouvel être – la fertilisation se produit à l’intérieur de la graine, mais est stimulée par les forces extérieures.

En fait, même les forces « extérieures » font partie du tout de la réalité, dont la graine peut se sentir séparée par ignorance – mais la vérité se trouve dans l’Holisme. Le gland est il allé vers le sol, ou le sol est-il allé vers le gland ? Ces deux choses se sont produites à la fois. Il n’y a qu’une seule réalité, un seul système, une seule chaîne de Destin. La lumière du soleil et l’eau ont-elles atteint le gland, ou est-ce le gland qui les a atteintes ? Ces deux choses se sont produites à la fois. Ne laissez pas les fausses divisions entraver vos capacités à déceler la vérité de l’Holisme.

On peut alors sagement demander : « la chaîne entière a-t-elle commencé lorsqu’un initié a décidé de lancer la première imploration vers les forces au-delà du soi, ou cette décision et cette imploration sont-elles venues d’un autre lieu pour rencontrer l’initié ? » Quand vous pourrez répondre à cette question, alors vous verrez comment le Destin appelle toute chose à être initiée et transformée au final, sans aucune exception.

Cette structure entière peut se réaliser au sein de groupes de travail qui ont les moyens et la compréhension requis pour susciter REELLEMENT ces cinq transformations, mais (quel que soit le symbole que les gens utilisent pour les représenter) elles ne sont pas physiques, elles sont internes, des mystères de l’Autremonde qui émergent au travers de toutes choses.

Elles viennent de l’Invisible. Un groupe est en effet très spécial et unique s’il peut vraiment apporter ces transformations d’une manière directe et systématique – la plupart des groupes ne le peuvent pas, parce que 99% des gens n’ont pas dépassé la première ou la seconde étape du sentier initiatique. La plupart des gens qui se réclament de l’occultisme n’ont même pas franchi le premier seuil. Heureusement, on peut parcourir toute cette route seul. En fait, même si vous ne l’aviez pas encore réalisé, vous êtes sur le chemin, que vous apparteniez à un groupe ou non.

Les groupes qui vous disent le contraire essayent juste de capter votre argent ou votre obéissance, ou les deux. Je ne dis pas qu’un groupe de gens humbles, poètes et mystiques, doit être évité si vous en trouvez un ; mais je vous souhaite bonne chance pour en trouver un. Les sages font bien de se regarder eux-mêmes, à l’intérieur et au-delà, pour saisir l’émergence de cette structure. Le simple fait de regarder, montre que le processus est en cours.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iridescences.com
 
[Traduction] Le Sentier initiatique : La Quintuple Structure de la Voie Sorcière - Robin Artisson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» traduction anglais pour cuttlebug
» Le prequel et sa traduction
» traduction allemande en cas de commande de pieces de site ALL
» Comparaison traduction La boussole du club des cinq
» traduction française d'Enid Blyton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève... :: Sorcellerie :: Rites de passage :: Dédication, Initiation-
Sauter vers: