...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève...

Bibliothèque de textes traduits ou d'articles concernant les Traditions de la Déesse et la Sorcellerie, en libre consultation. Ceci est un forum SANS AUCUN COMMENTAIRE, un maximum de textes bruts sont mis en ligne pour une consultation silencieuse.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Traduction] Rituel de l'Aînée, la Crone - Ruth Barrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iridesce
Bibliothécaire
avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 14/04/2010

MessageSujet: [Traduction] Rituel de l'Aînée, la Crone - Ruth Barrett   Lun 28 Mar - 15:45

in RITUELS FEMININS, MYSTERES FEMININS de Ruth Barrett traduction Lyoleth

Le mot Crone est un mot redéfini qui désigne une femme dont les sangs se sont arrêtés depuis au moins un an, et qui a atteint, en termes astrologiques, son deuxième retour de Saturne. C'est le retour de la planète Saturne au point où elle était à la naissance de la femme pour la deuxième fois. Le premier retour de Saturne arrive entre 27 et 30 ans, et est un cycle de maturité. Le deuxième retour de Saturne signifie l'arrivée de la sagesse et se produit entre 56 et 60 ans. La combinaison de ces deux transitions signe le passage d'une femme au statut d'aînée, ou jeune femme sage, ou “Crone de Terre "10 C'est une convergence de changements physiques, psychologiques et psychiques qui amènent une femme à ce seuil de Crone de Terre. Le passage de ce seuil est une occasion de rituel. La transition ultérieure de la Crone de Terre à “Crone de Pierre,” ou “Vieille" est un autre passage à honorer par un autre rituel.

Les mots “Hag” (que je traduis par Vieille, ndlt) et “Crone” (que je traduis quelquefois par Aînée, ndlt) sont deux mots qui, ces dernières années, ont commencé fièrement à être réclamés et restaurés dans leurs significations originelles, anciennes et honorables. Les Vieilles et les Aînées sont des “ faiseuses de magick et des passeuses, des guérisseuses et elles détiennent des sacrements très anciens.”11 Hag vient du Grec, hagios, signifiant saint, surtout appliqué au principe de sagesse féminine, Hagia Sophia.12 Hagios est aussi un mot apparenté au heg égyptien, dirigeante matriarcale pré-dynastique qui connaissait les mots de pouvoir, ou hekau. En Grèce, cet aspect de la Déesse comme l'Ancienne est devenu Hécate, la Crone ou la Vieille comme Reine de la Mort. Ces termes sont encore utilisés pour marquer le respect aux femmes aînées dans la communauté Dianique.

Une femme plus jeune qui est entré en ménopause peut certainement créer ou recevoir un rituel pour marquer la fin de ses sangs, que cela résulte d'un processus naturel ou d'une intervention chirurgicale telle qu'une hystérectomie. La seule fin des sangs, cependant, n'est pas l'entrée dans l'âge de la crone. J'ai connu des femmes de vingt ans ayant atteint la ménopause. Une femme de cet âge a peut-être arrêté de saigner, mais elle n'a pas vécu assez longtemps pour accumuler l'expérience de vie ou la sagesse qu'elle aurait intériorisé en une cinquantaine d'années. C'est cette sagesse qui fait d'une femme une crone.

Les femmes qui entrent dans la cinquantaine, et parfois même des femmes beaucoup plus jeunes, éprouvent une grande crainte et une grande angoisse du vieillissement. En patriarchie, dès qu'une femme est considérée comme ayant perdu son potentiel reproducteur et son attraction sexuelle, elle devient sans valeur et invisible. Un rituel de croning peut être un important rite de passage qui aide les femmes à transiter dans cette étape de leurs vies, une manière de l'éprouver autrement que dans l'isolement. Le rituel de croning reconnaît la valeur de la femme comme femme sage, et comme une personne à chérir et à respecter. Les besoins de chaque femme sont différents, et dans la création de son rituel, il peut être important pour une femme de d'abord reconnaître les attitudes négatives à propos du vieillissement qu'elle a intériorisé à cause de la culture dominante. Une fois ces attitudes négatives exprimées à haute voix, elle peut ne pas ressentir le besoin de les aborder dans son rituel, ou au contraire les aborder en détail.

Contexte du rituel

Shannon venait d'avoir 56 ans et reconnaissait l'importance de créer un fait positif dans lequel éprouver son âge de sagesse. C'était une célibataire qui travaillait, elle avait été mariée bien des années auparavant et avait eu un fils qui mourut trois jours après sa naissance. Elle ressentait l'oppression connue par les nombreuses femmes qui ne sont pas mères, et se sentait profondément blessée par l'invisibilité due à l'absence d'un enfant à voir grandir. Elle éprouvait de l'anxiété pour sa sécurité financière, sa santé, et la solitude possible de ses futures années. Sharon avait fait beaucoup de travail rituel l'année précédente pour se libérer de l'ancienne honte autour de son non-conformisme et voulait exprimer sa gratitude de devenir une femme plus âgée et une personne rayonnante. Pour son rituel, elle désirait la présence d'une douzaine de femmes de tous âges qui, elle le savait, soutiendraient une perception positive de sa vieillesse.

Les participantes se rassemblent comme l'espace rituel est purifié avec de la sauge des collines entourant la maison de Sharon. Un seul cercle se forme, et les femmes approfondissent leur conscience les unes des autres et leur connexion entre elles pendant que les quatre Eléments Air, Feu, Eau, et Terre sont invoqués, puis un appel est chanté à la Déesse en tant que Grand-mère, notre Aïeule Primitive. Le but de ce rituel est déclaré et les amies sont accueillies et informées sur le contenu du rituel par la prêtresse qui facilite. Inspiré par une activité appelée “Les Décennies,” adapté d'un rituel de croning de la Communauté Féministe Spirituelle de Portland, Maine,13 les plus jeunes femmes du cercle partagent une histoire brève de leur vie de la décennie de leur vingt ans, nommant quelque chose de significatif de cette époque. Les autres femmes (trente ans et plus), partagent en quelques mots, une image, ou une phrase, ce qui caractérise la décennie de leurs vingt ans dans leurs propres vies. Sharon parle en dernier, nommant des événements significatifs de cette décennie dans sa vie.

Quand ceci a été fait, les femmes de trente ans et plus font un pas en avant pour former un autre cercle intérieur, laissant les femmes dans leur vingtaine dans le cercle derrière elles. Le même processus de partage est répété par les femmes qui vivent, ou ont vécu, la décennie de leurs trente ans. Puis les femmes de quarante ans et plus font un pas en avant. Le même processus se répète avec la décennie des quarante ans, des cinquante ans, jusqu'à cinquante six ans.

Les crones, femmes qui ont 56 ans et plus, font encore un pas en avant. Un bâton de bois décoré avec les symboles personnels de Shannon est placé sur le sol comme un seuil symbolique. Sharon est invitée à marcher au-dessus du bâton et est accueillie dans le cercle de sagesse des femmes aînées. Elle est drapée dans un manteau brodé signifiant son nouveau statut, et on lui tend le bâton de bois, qu'elle tient maintenant fièrement. Les crones disent des tendres mots de réconfort et de pouvoir, à la nouvelle femme sage, partageant que le meilleur est encore à venir. Sharon déclare à haute voix ses souhaits et ses visions, remplissant cette nouvelle phase de vie avec ses intentions pour la santé, l'amour, la sécurité financière, et la capacité à accomplir un travail significatif.

Pour revenir à un seul cercle, les crones rejoignent les femmes de cinquante ans, qui rejoignent celles de quarante, etc. Jusqu'à ce qu'un seul cercle soit re-formé. Les femmes les plus âgées se félicitent d'avoir été si loin, et les plus jeunes femmes les accueillent à leur retour. Le rituel se conclut avec les libations de gratitude de Sharon pour le cadeau de la vie. Le cercle est ouvert, et la fête, que Sharon a tenu à préparer elle-même avec affection, commence.

10.Terme créé par la chanteuse, artiste, et ritualiste, Carolyn Hillyer, pour indiquer un “la jeune crone.” Elle se réfère à une plus vieille crone comme “la Crone de Pierre,” et la vieille femme qui passe par le voile de mort et de renaissance est la “Bone.” Le CD de Carolyn CD, Silverhead, est un enregistrement brillant dévoué aux cycles de vie des femmes. Voir les références à la fin de ce livre.
11.Virgin, Mother, Crone, Donna Wilshire, Inner Traditions, Inner Traditions, Rochester, VT, 1994, p. 21.
12.The Women’s Encyclopedia of Myths and Secrets, P.388
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iridescences.com
 
[Traduction] Rituel de l'Aînée, la Crone - Ruth Barrett
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» traduction anglais pour cuttlebug
» Le prequel et sa traduction
» traduction allemande en cas de commande de pieces de site ALL
» Comparaison traduction La boussole du club des cinq
» traduction française d'Enid Blyton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
...Voix d'Ecorce, de Plume et de Sève... :: Sorcellerie :: Rites de passage :: Croning-
Sauter vers: